Festival d'Angoulême

Découvrez le festival de la bande dessinée d'Angoulême La suite

88240
Les Voivres
Photo / Vie locale
20 févr. 2019 Par jeannot88 1 com'
ID: 29418
  • Currently /5 Stars.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Soyez le premier à noter cette photo !

L'établissement Scherr vers 1906

► « Un aperçu de l'établissement Scherr à Epinal publié par Phot. Scherr et posté à une adresse de la rue d’Astorg, Paris, le 20 avril 1906.

Les personnes sur la photo ont été prépositionnées pour la prise de vue. Il est tout à fait possible que la dame qui se tient devant le studio soit Madame Scherr, avec mademoiselle Scherr à ses côtés. Même le grand chien à gauche semble s'intéresser beaucoup au photographe, qui était vraisemblablement M. Scherr.
Il existe actuellement un studio photographique à Epinal appelé Vilair-Scherr, et il est fort possible qu'il soit lié d'une manière ou d'une autre au studio représenté sur la photo. »
► Le studio Vilair-Scherr existe effectivement. C'est d'ailleurs à lui que je me suis adressé pour tenter d'obtenir de plus amples renseignements... sans succès pour cause de destruction d'archives vraisemblablement en 1944.
J'ai établi son lien avec la maison Scherr en découvrant un petit PDF, mal numérisé, sans doute quelque peu erroné (confusion incompréhensible entre les prénoms Elie et Henri) et peut-être incomplet que je retranscris ici :
« Vilair Elie Jean Louis (Paris 1898 - Epinal 1991)
Employé chez le photographe spinalien Jules Scherr dont il épouse la fille Andrée en 1918, il travaille Côte de la Vierge à Epinal entre 1918 et 1921 associé au studio Scherr puis 3, rue de la Bourse (rue Paul Doumer depuis l’entre-deux guerres) de 1918 à 1963.
La Société Vilair-Scherr est créée en 1928. Le magasin 3 rue de la Bourse également au nom de Vilair de 1918 à 1936 vendait des fournitures pour photographes et des appareils pour cinéma. Vilair-Scherr posséda également un magasin de vente 37, rue Léopold Bourg de 1927 à 1944 et s’était spécialisé dans les portraits artistiques, les travaux industriels, les agrandissements et les encadrements. La maison figure parmi les adresses recommandées par "l’Annuaire général des Vosges" de 1927 à 1939.
Il reçut la Médaille d’argent de la Renaissance française en 1931 (Exposition coloniale internationale) pour une 3ème place au concours des Plus beaux Enfants de France.
De 1940 à 1943, Elie Vilair quitta avec toute sa famille Epinal pour Condom, laissant le magasin sous la direction du personnel et y revint par intermittence pendant la guerre. Il perdit son compagnon d’exode, le photographe Jules Scherr, dès 1941.
En 1944 l’explosion du pont du Canal détruisit le magasin et le laboratoire de photographies.
La société Vilair-Scherr s’installa provisoirement rue des Petites Boucheries.
Henri Vilair prit sa retraite en 1963, laissant son fils Daniel à la tête de la société. »
► ??? Elie ou Henri, le mystère demeure ??? Je suis, évidemment mais sans grande illusion, preneur de tout renseignement et d'éventuelles photos militaires dites "cartes de visites".

jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de cette photo de Les Voivres (Vosges) publiée dans la catégorie Vie locale.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires (1)

Vous devez être connecté
09 janv. 2020 15h08
Zoe88, de Vannes (56)

Elie Vilair

Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.