Les parcs d'attraction

Tour de France des plus grands parcs d'attraction La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

En défiance

14 janv. 2019 Par jeannot88 Réagir
(capture d'écran)
Désormais, plus porté à travailler mon dossier "Objectif 2020" (pour lequel je viens, enfin, de faire un pas significatif ce matin en trouvant un descendant – son petit-fils qui avait sympathisé avec Claire et Odette Dautreville m’a-t-il dit - de Raoul Boutin tué aux Voivres le 18 juin 1940, je ne peux m’empêcher de faire quelques observations à propos de la lettre, attendue comme une "manne" depuis plus d’un mois, de notre Président de la République.
Précédée de celle de Wauquiez qui accuse le chef de l'État de porter "la première responsabilité" de la crise : « Si le président de la République avait écouté dès le début, nous n'en serions pas là », ce que je serais enclin à approuver, j’imagine qu’elle va être diversement appréciée.
Avec une si longue lettre, je ne vois pas vraiment comment ceux des « illettré(e)s » et ceux qui n’ont pas le « sens de l'effort » vont pouvoir la "digérer" mais ce dont je suis sûr est qu’elle ne correspond pas vraiment aux exigences des "Gilets jaunes" ni à ce qu’on nous a fait croire depuis le 10 décembre dernier.
A l’évidence, il n’a pas tenu compte (et, entre nous, il doit être content de s’en être "débarrassé") des judicieuses recommandations faites au Gouvernement par Jouanno de ne pas orienter ou confisquer le débat, une Présidente qui ne s’en laisse pas conter aujourd’hui :
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/politique/grand-d%c3%a9bat-le-testament-sans-concession-de-chantal-jouanno/ar-BBSea8f?li=BBoJIji&OCID=CALHeader
« Et en même temps », on nous fait savoir que, en guise d’organisateurs indépendants… mais "juge et partie", ce sont Lecornu (qui vient récemment de goûter au "grand débat " avant l’heure dans les Hautes-Alpes sans démontrer un sens aigu de la concertation et en amalgamant étrangement le sacrifice du colonel Beltrame et les circonstances actuelles) et Wargon (ex lobbyiste, adepte du pantouflage) dont la crédibilité après sa vidéo en réponse à une leader temporaire (Eco et vous 05-11-2018) et sa dénonciation des contradictions des "Gilets jaunes" (20-11-2018) pourrait bien être égratignée.
On découvre aussi le "couac" RTL/de Rugy affirmant que l'ancienne patronne de la CFDT Nicole Notat et l'ex-patron de la RATP puis de la Poste, Jean-Paul Bailly (auteur de "Réformez ! Par le dialogue et la confiance", Descartes & Cie, 2016, préface d'Emmanuel Macron) seraient les deux "personnalités indépendantes" qui allaient jouer le rôle de "garants" pour remplacer Chantal Jouanno à la tête de la consultation.Il serait maintenant question de 5 garants. On croit rêver devant ce grand désordre !
Je ne veux pas faire trop long mais je dirai que dès les premières lignes de cette lettre, cette phrase : « Chez nous, ceux qui travaillent financent les pensions des retraités », cette évidence laissant penser que les retraités seraient une charge pour les travailleurs, donne le ton. N’avons-nous pas, nous aussi, financé nos Anciens ?
Plus loin, tout est dit : « Nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons prises pour corriger cela afin d’encourager l’investissement et faire que le travail paie davantage » … un peu comme la chanson de Craonne : Adieu l’ISF, Adieu revalorisation des pensions de retraite, Adieu pouvoir d'achat, C'est bien fini, c'est pour toujours [… ] Qu'on doit laisser sa peau Car nous sommes tous condamnés Nous sommes les sacrifiés.
Une lettre longue, orientée, contradictoire, trop tardive, trop limitative. Un débat piloté, tronqué, trop tardif lui aussi. Que de temps perdu ! Tout cela ajouté aux commentaires "zélés" (il y en a beaucoup) – ou non - d’une foultitude d’intervenants trop heureux d’avoir un "os à ronger" pendant deux mois, journalistes, éditorialistes, éminents historiens et constitutionnalistes, députés de la majorité avec leur Président Le Gendre tout furieux de sembler en être écarté, etc., ne prédispose pas à la sérénité (dans le sens apaisement)...
Avec les « invariants macroniens », nous ne sommes pas au bout de nos peines !
Au cours de cette journée "échevelée" et pour avoir un soupçon d’optimisme, je retiendrai cependant, outre la bonne nouvelle concernant mon " Objectif 2020", ☺ les chaussettes parfaitement assorties à la chemise de Michel Fournier☺ pendant la remise d’une synthèse des doléances recueillies dans leur commune, par les maires ruraux de France, cet après-midi à l’Élysée.
(complété le 15-01-2019)
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le lundi 14 janvier 2019 à 18h57.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires

Vous devez être connecté
Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.