Les marchés de Noël

Tour de France des plus beaux marchés de Noël La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

Drôles de pélerins

16 nov. 2017 Par jeannot88 3 réactions
« Voilà un article qui mériterait d'être développé.. » (10/11-12h21) : depuis le 10 novembre, l'article que je souhaitais voir développé l'a été. De quoi me fournir un prétexte à en narrer son historique et l'étrangeté de cette "franciscaine" apparition en résumant dans ce post ceux de quelques intervenants.
Décidément, il s'en passe des choses au "Moulin des Voivres" !
La "pièce" se déroule (principalement) en 4 actes :
ACTE I : article de Bernard 10/11-12h12
http://lesvoivres88240.over-blog.com/2017/11/association-coeur-de-yourte.html
ACTE II : message de Pierre Broggini (fichier joint à voir dans " images") 12/11 10H 49
Bonjour à tous deux,
Triste dimanche, pluie, vent, un temps de la Saint-Martin !
A.m. belote aux Voivres, Comment René va se classer? et Bébert, toujours à l'affut des résultats !! je ferai, comme d'habitude , la comptabilité.
En fichier, ce que vous auriez apprécié sur le blog des Voivres.
Bonne journée chers amis et bien amicalement.
Pierre.
ACTE III : messages divers
- Scène 1 : Le 12 novembre 2017 à 11:16, Munier Claire a écrit :
Et bien écoute, étant donné qu'on se se comprenait pas toujours très bien, je n'ai pas pu savoir ce qu'ils faisaient là, je pense que l’arrêt à Les Voivres étaient un pur hasard. Ils sont d'abord allés a la Maison d'ici qui les a redirigés vers nous (parce qu'on est gouzi gouza et toujours prêt à accueillir comme tu sais, [...])
J'ai cependant le lien de leur site internet, qui est traduisible en français, où il est expliqué ce qu'ils font. https://www.lebensabenteurer.de/#top : il y a une touche "translate" en bas a droite ou tu dois cliquer à chaque fois que tu veux lire une page.
Heiko a 38 ans, Franz en a 31. Ils sont nomades et vivent sans argent, sont sponsorisés par des marques de chaussures et de sacs imperméables pour leur voyage. Ils ne souhaitent a priori pas se sédentariser à nouveau un jour, sauf pour un endroit. Ils projettent d'aller aux États- Unis puis dans le reste de l’Amérique.
Et à 11:18
ah si autre détail, ils voulaient rejoindre le canal de l'Est, pour monter en direction de Nancy et Luxembourg, ce qui explique pourquoi ils se sont rapprochés de Les Voivres. pour regagner la Forge de Thunimont. Je les ai dirigés vers la Colause pour qu'ils profitent du chemin forestier. [...]
- Scène 2 : Le 12 novembre 2017 à 12:59, jean Noël a écrit :
Bonjour,
En effet, je laisse à Bernard, certainement "noyé" dans le 11 Novembre, le soin d'en illustrer la photo des 2 pèlerins prise par sa fille dernièrement.
J'ai consulté leur blog, comme proposé dans l'article.
Pour la météo, même punition, même motif à La Flèche mais c'était pire hier à la prise d'armes et au monument aux morts.
Quant à René, je croise les doigts...
Cordialement.
Jean
ACTE IV : Le 16/11/2017 à 05:00
Bonjour,
Voici mon article publié sur Vosges Matin mais en fait j'ai repris une grande partie des explications sur leur blog, je crois que vous l'avez regardé, à part les raisons de leur arrivée à Les Voivres
https://www.lebensabenteurer.de/#top:
Cordialement
Bernard
LES VOIVRES DEUX NOMADES HÉBERGÉS PAR CŒUR DE DE YOURTE
« Heiko Gärtner (à gauche) et Tobias Krüge se sont reposés une nuit sous Cœur de Yourte. (Photo HD Heiko Gärtner, à gauche, et Tobias Krüge)
Régulièrement des personnes sont hébergées sous Cœur de Yourte, la yourte événementielle. Le plus souvent, ce sont des amis de passage ou des groupes de randonneurs. Les deux derniers hôtes ont créé la surprise. Ce sont deux marcheurs d’origine allemande qui voyagent à travers le monde depuis 4 années. A ce jour, ils totalisent plus de 22 000 km. Ces nomades vivent sans argent. Ils sont toutefois sponsorisés pour leur voyage par des marques de chaussures et de sacs imperméables. Heiko Gärtner a 38 ans, il a débuté comme assureur. Tobias Krüger, est âgé de 31 ans. Il a une formation d’éducateur et de médecin. Ce sont tous les deux des voyageurs, spécialistes de la survie dans des milieux difficiles. Ils sillonnent l’Europe passant de Saint-Jacques-de-Compostelle au Monténégro, du Vatican à l’Angleterre. Ils sont arrivés aux Voivres désireux de rejoindre Nancy en longeant le canal de l'Est. C’est ainsi qu’ils arrivèrent aux Voivres en tirant leur remorque contenant tous leurs biens. Le lendemain, ils gagnèrent la Forge de Thunimont en prenant les chemins forestiers puis suivirent le chemin de halage. Ils n’ont pas l’intention de se sédentariser de sitôt mais envisagent au contraire un grand périple à travers toute l’Amérique. Depuis 2014 où a commencé leur grande aventure, ils refusent tous projets, ne veulent pas s’arrêter à un endroit pour souffler un peu. Ils se considèrent comme des explorateurs allant à la rencontre du monde et de ses habitants. En contant leurs voyages sous Cœur de yourte, ils ont sans doute largement payé leur écot. »
► Pour conclure, il ne reste plus qu'à attendre que nos deux voyageurs veuillent bien rendre compte de leur halte aux Voivres sur leur blog qui, à moins d'une erreur de ma part, ne me paraît pas véritablement à jour.
Je me demanderai toujours aussi (à moins que Bernard me donne la réponse) si ce n'est pas mon constat "perfide" : « Voilà un article qui mériterait d'être développé... » qui aurait déclenché son envie de commettre cet article dans VosgesMatin... pour notre plus grand bonheur.
► De mon expérience des Franciscains, je n'ai, en réalité qu'une toute petite connaissance des Franciscaines, celle de notre passage obligé à leur couvent de Beyrouth pour changer de tenue (de civile à celle des "Casques blancs") et de bien nous persuader que cette fois, çà y était, nous étions bien dans un Pays en guerre.
Néanmoins, pour montrer à ceux vis à vis desquels je pourrais passer pour un mécréant ou un « bouffeur de curé » , je vais mettre en relief (en débordant largement du cadre de Les Voivres... ce dont on voudra bien m'excuser) la personnalité de Sœur Marie-Paule Bernère, une de nos "anges gardiens" dans cette ville martyre de Beyrouth, capitale d'un Liban (*) alors en pleine guerre civile.
(*) : Aujourd’hui, il y aurait d'ailleurs beaucoup à dire de ce Liban sans Premier Ministre, obligé de passer par Paris - à l'invitation de Macron - après sa démission (?) pour ne pas froisser l'Arabie Saoudite sunnite mais sans forcément anticiper les réactions (déjà furieuses) de l'Iran chiite et d'un Hezbollah tenu pour responsable de l'assassinat de 2 de nos "Casques blancs" en 1985.
☞ R.F.I. ce jour : « L’Iran est d’autant plus déçue par la position de la France que Paris a été le principal bénéficiaire de l’accord nucléaire avec des contrats entre l’Iran et les groupes automobiles français Peugeot et Renault, le groupe pétrolier Total où encore Airbus qui doit livrer à l’Iran une centaine d’avions. »
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le jeudi 16 novembre 2017 à 15h59.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires (3)

Vous devez être connecté
18 nov. 2017 16h54

Effectivement Claire m'avait donné d'autres prénoms. J'ai repris les prénoms et les noms indiqués sous leurs photos dans le blog. Quoiqu'il en soit l'aventure est belle. Comme le disait Delphine Barbaux : "Les Voivres le centre du monde" et le Moulin des Voivres le centre de Les Voivres.

17 nov. 2017 12h07

Oui, ce n'est pas clair. A part la traduction Google qui ne vaut pas un clou, je n'ai trouvé - en visitant le Net très vite - que cet article de "La Manche libre.fr" du 24 août 2017 (assez récent donc) à 10:03
« Heiko Gartner et Franz Bujor ont entrepris un très long pèlerinage.
Lundi matin 21 août, les habitants de Brix ont dû être surpris de l'arrivée de deux jeunes hommes, l'un revêtu d'une soutane de moine franciscain, tirant chacun une petite remorque. Il s'agit de deux pèlerins d'origine allemande qui ont entrepris un tour d'Europe à pied, et cherchaient le gîte pour une nuit. 25 000 km à pied "Nous avons quitté Nüremberg le 1er janvier 2014 et nous avons parcouru à ce jour 25 000 km", expliquent-ils. [...] »
Le "hic", est que le deuxième porte un autre nom et qu'un seul serait - apparemment - franciscain. Et encore, ! « l'habit ne faisant pas le moine », cela ouvre le champ libre à de nombreuses interrogations.

17 nov. 2017 08h16

Heureusement que le journaliste parle mieux allemand que moi. Même avec la traduction Google je n'ai pu trouver confirmation du fait qu'ils étaient franciscains. Sans attendre la fin du récit je partage avec Claire qui m'avaient envoyé le renseignement et la photo.

Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.