Les parcs d'attraction

Tour de France des plus grands parcs d'attraction La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

Joyeux Noël ?

24 déc. 2019 Par jeannot88 2 réactions
Par les temps qui courent, c'est presque devenu incongru de professer un tel souhait.
Dans l"édito de Jeanne Emmanuelle Hutin dans le journal "Ouest-France" de ce matin, je relève cette phrase : « On ne saurait réduire la personne à son utilité ; ni évaluer sa dignité à l'aune de son apparence ou de sa capacité à communiquer ; ni soumettre sa vie aux calculs d'une société qui tend à exclure toute fragilité. »
Avec le "tsunami" qui n'en finit pas de bouleverser notre Pays depuis plus de deux ans et demi, il faudrait tout de même un jour pouvoir exiger de la part de ceux qui sont censés le diriger mais qui ne cessent pas de l'abimer, de RENDRE DES COMPTES, sans devoir attendre le sempiternel discours du quinquennal RETOUR aux urnes mais, au contraire, un RECOURS aux urnes dès que la "rigidité" de l'Exécutif et de sa majorité bornés, brutaux, hautains, malsains, pleins de morgue et de suffisance, à géométrie variable, prend manifestement trop le pas sur une « gouvernance en bon père de famille ».
Les "Gilets jaunes" l'an dernier, l'actuel terrible bras de fer pour les retraites (et surtout pas, comme faussement prétendu, que pour les "Régimes spéciaux") cette année, quoi l'an prochain ? Peut-être une nouvelle révolte quand les Français s'apercevront avoir été bernés par un âge-pivot (pardon d'équilibre) aussi mythique que le 80 km/h et une valeur du point sur laquelle le Parlement aura - in fine - tout pouvoir. Combien faudra-t-il encore de blessures non cicatrisées pour arriver à un réel DIALOGUE serein, juste, constructif, non plombé par les malhonnêtetés intellectuelles, voire pire, de certains... et pas des moindres ?
Les vrais responsables de cette « chienlit », de la "bordellisation" de la France par leur méthode néfaste, leur impréparation notoire, leur dialogue et concertation pipés, leur ignorance coupable du terrain, leur calendrier intentionnellement faussé de leur volonté affichée de pourrissement, leurs (non)décisions in(ou trop)compréhensibles, doivent au plus vite, être sanctionnés. Mais par qui ? D'évidence, tous ou presque se tiennent par la barbichette...
(modifié à 19 h)
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le mardi 24 décembre 2019 à 09h47.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires (2)

Vous devez être connecté
24 déc. 2019 14h30

Je suis d'accord avec vous mais il fallait que cela sorte. Il y a longtemps que je n'étais pas monté au créneau. Ce qui a fait déborder le vase, c'est sans aucun doute ce triste sire Haut-Commissaire, "Monsieur retraites" mettant bassement en cause son épouse : « J’avoue, autant je suis rigoureux sur les budgets publics, autant c’est ma femme qui s’occupe de tout ce qui est l’administratif. » Même pas honte ce goujat ! Pour le coup, on n'a pas entendu Schiappa, elle si prompte à défendre (souvent à juste titre) la cause féminine, lui faire la leçon.
« Une trêve des hostilités diverses » reste un vœu pieu.

24 déc. 2019 13h01
Evelyne, de Esprels (70)

On va se souhaiter une belle fête de Noël avec une trêve des hostilités diverses.

Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.