Les parcs d'attraction

Tour de France des plus grands parcs d'attraction La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

Même punition, même motif

11 avril 2022 Par jeannot88 Réagir
(illustration "l'Obs")
Cette expression, empruntée au milieu militaire quand les punitions justement étaient lues au rapport des unités, me rappelle amèrement mon récent post du 4 avril dernier et que nous nous retrouvons dans le cas de figure aussi redouté que désolant.
On avait beau nous avoir seriné : « À quatre jours du premier tour de l’élection présidentielle, plusieurs sondages montrent une dynamique en faveur de Marine Le Pen tandis qu’une enquête d’opinion de l’institut CSA pour CNews révèle que 66 % des Français interrogés souhaitent changer de président de la République : » https://www.francesoir.fr/politique-france/sondages-presidentielle-2022-un-president-la-peine-rejete-par-pres-de-7-francais
il y avait fout de même la petite musique que Macron recueillerait 28 % de vote des Français au premier tour, ceux-ci étant persuadés à 72 % qu'il serait réélu.
C'est probablement ce qui va se passer si l'on se réfère à la nouvelle campagne (si je peux dire puisque autres candidats et Peuple français, eu égard à la suffisance de Jupiter, n'en méritaient pas une première) de Macron qui "guerroie" maintenant dans toute la France plus pour lui qu'il n'a, au final, "bataillé" pour l’Ukraine.
« L'objectif français est clair : amener la Russie et l'Ukraine vers une désescalade des tensions. Après avoir visité ses deux homologues, Emmanuel Macron a fait un pas dans cette direction, se félicite l'Élysée ». ("F International", 09-02 -2022). Où en est l'Ukraine aujourd’hui ? Il faudrait que l’Élysée nous l'explique.
Le doute est que, s'il fait aussi bien que pour l'Ukraine, Macron réélu et n'attendant pas un 3ème mandat désormais impossible, "lâche les chevaux", s'autorise tout comme au premier mandat et fractionne encore un peu plus le Pays. Pour quelqu'un qui devait s'attaquer aux extrêmes, il aura surtout réussi à détruire les partis traditionnels dits républicains.
Les Voivres : Le Pen 35.83 % - Mélenchon 22.99 % (on notera qu'avec 9.09 %, la visite de Macron en avril 2018 n'a pas laissé un souvenir impérissable) ; La Flèche : Macron 29.96 % - Le Pen 25.16 % ; France : Macron 27.84 % - Le Pen 23.15%.
Avec un résultat comme aux Voivres la campagne du second tour aurait été, pour le coup, "pimentée" et l'élection aurait fait l'objet d'un "suspense insoutenable" ! A moins d'un important sursaut des abstentionnistes et/ou des électeurs de Mélenchon (dont je n'ai pas bien perçu qu'il les invitait à voter pour le sortant : « pas une voix pour Le Pen », même répété 4 fois, ne voulant pas forcément dire votez Macron), ce ne sera pas le cas et le "dégagisme" a peu de chances de s'appliquer au sortant.
Chaque électeur étant propriétaire de sa voix, toute consigne de vote devrait être bannie.
Au lieu de cela, nous voici confrontés - à quelques exceptions près - à un " remake" de 2017, ce que précisément selon les sondages, la majorité des Français toujours aussi inconséquents ne voulait pas.
(mis à jour le 13-04-2022)
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le lundi 11 avril 2022 à 19h44.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires

Vous devez être connecté
Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.