Les marchés de Noël

Tour de France des plus beaux marchés de Noël La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message
07 déc. 2018 Par jeannot88 Réagir
(montage J N - mairie de Les Voivres/archives "Ouest-France")
Je ne sais pas si aux Voivres la tradition de Saint-Nicolas
https://actu.fr/loisirs-culture/saint-nicolas-pourquoi-cette-fete-est-importante-lorraine-dans-lest-la-france_20094861.html
a été respectée mais au lieu d’aller faire agenouiller "les mains derrière la tête" quelques lycéens en colère contre Blanquer, le meilleur des élèves du Gouvernement (?), plus faciles à maitriser indignement par les Forces de l’Ordre que les casseurs des Champs-Elysées, son inséparable adjoint, le Père Fouettard, aurait bien fait d’aller distribuer des coups de trique aux très mauvais élèves qui nous dirigent.
Pas de quoi être fiers d’eux ! Après avoir mis à feu (incendie de la préfecture de Puy-en-Velay par exemple) et à sang (il y a eu des morts) par leur rigidité puérile mais au final meurtrière à ne pas discuter, concerter, les voilà finalement qu’ils plient tout en continuant à tergiverser pour les uns ou, pour les autres et parfois les mêmes, à s’empêtrer dans les hémicycles ou sur les plateaux télé et, pour « le Chef » (de qui, de quoi, maintenant) après avoir refusé le Congrès de l’AMF et s’être exilé 3 fois de suite vers des rives plus "sereines", à se terrer dans son Palais élyséen sans avoir (à part un discours insipide et quelques commentaires de l’étranger venant contredire sa « déontologie», daigné s'adresser à son bon peuple.
Comment est configuré le cerveau d’un énarque pour ne pas avoir compris – après de nombreux avertissements tout de même (cf. les quelques étapes compliquées de son "’itinérance mémorielle") – qu’avec l’apparition de femmes, âgées pour certaines, de retraités, sur les ronds-points, filtrages, barrages, etc., en gilets jaunes pour, enfin, attirer l’attention d’une classe politique au pouvoir mais incommensurablement dédaigneuse, hautaine, inflexible, il y allait avoir péril dans la demeure ?
Piètre "prestation" maintenant qu’après avoir éliminé corps intermédiaires, partis politiques, syndicats, associations ; volé les bénéficiaires d’APL ; rempli les cassettes de leurs amis les ultrariches avec l’ISF et la flat tax ; spolié les retraités "nantis" (dès 1 200 €, je sais je me répète mais quelle honte !) soumis à la triple peine d’avoir contribué par solidarité, à la retraite par répartition de leurs prédécesseurs, désormais au salaire de leurs successeurs « pour que le travail paie » et, pour finir, être soumis quasiment à la vindicte populaire en tant qu'inactifs et improductifs, donc ne servant - sauf à être ponctionnés – plus ou moins à rien et donc encore oubliés ; nargué les citoyens dans l’affaire Benalla, ces politiciens secs, cassants, fermés à toute négociation, engraissés par leurs privilèges excessifs, imbus de leur pouvoir, vont quémander pitoyablement l’aide (après l’avoir, par exemple et s’agissant de Philippe, sèchement refusée à Berger de la CFDT) de tous ceux qu’ils ont ainsi asservis et humiliés pour sauver la République qu’ils ont eux-mêmes largement et intolérablement abimée par leurs décisions injustes, inéquitables.
Ces "politicards" indignes de nous diriger, ministres, députés, après avoir fustigé les médias et avoir tenté de les museler, inondent maintenant les radios, plateaux télé (où, pour certains, ils étalent véritablement leur médiocrité, leur incompétence manifeste et/ou leur imbécile obstination) pour appeler au secours, en "modérant" néanmoins et toujours leurs responsabilités, invoquant inlassablement le passé, reniant leurs 18 mois de gouvernance irresponsable où ils ont surtout démontré que les valeurs de la République : "Liberté, Egalité, Fraternité" n’étaient pas les mêmes pour eux que pour « les Gaulois réfractaires ».
Macron, élu par rejet de Le Pen et leurrant ceux qui espéraient en lui, a vite révélé sa tromperie, son ambition détestable et son dédain infini pour les petites gens. N’est pas « Jupiter » ou » Maitre des horloges » qui veut. Il a, en effet, beau dire qu’il applique son programme, il s’avère que ce n’est pas tout à fait exact. Du coup, pour regrettable, parfois condamnable, que soit la situation, elle présente l’avantage (peut-être mais ce n’est même pas sûr tant ces responsables et coupables dirigeants ruissellent de mauvaise foi) de lui ramener les pieds sur terre.
En affirmant quelque peu mensongèrement à qui veut l’entendre que les conditions sont réunies pour cesser le mouvement des "Gilets jaunes", en déclenchant une sorte de "peur sur la ville" (Paris et province), en déroulant les évènements passés, en cours et probables, comme il le fait actuellement en conférence de presse, Castaner, au premier rang des (ir)responsables - avec un Président présentement absent et un Premier-Ministre fatigué, dépassé et peut-être sur le départ - de cet état insurrectionnel, continue à dénigrer façon « carotte-bâton » les "Gilets jaunes", entouré de son adjoint et du Préfet de Police de Paris. Lui qui rêvait tant d'être Ministre de l'Intérieur mais qui a mis tant de temps, comme tous ses amis de l’exécutif, a apprécier la situation, monte au front avec l'espoir d'y gagner son bâton de Maréchal mais en aggravant – à mon sens - par son alarmisme "mortifère" encore plus un climat pesant et insupportable.
En noircissant la couleur des gilets : « il est loin le 17 novembre », « les 10 000 "Gilets jaunes", ce n’est pas la France », pas certain que ce soit un discours apaisant aux oreilles de ceux qui l’entendent... surtout en brandissant la menace des blindés (des « moyens spécialisés » comme il dit) de la Gendarmerie dans Paris On se prépare à des lendemains qui déchantent ! Et tout cela par la faute (bien qu'ils la rejettent et tentent de la faire porter par les autres) d'un Président et d'un Gouvernement sourds et aveugles aux aspirations d'un peupla écœuré par leur ignominieuse injustice. Où sont-ils pour « assumer » ?
Certes, tous (ou presque), autant que nous sommes, souhaitons que « Force restera à la loi ». J’espère même que beaucoup de nos concitoyens iront dans les mairies,
http://lesvoivres88240.over-blog.com/-859
à l’initiative heureuse, si j’ai bien compris, de l'AMRF, remplir les "Cahiers de doléances", préférant ainsi la concertation (mais qu’en restera-t-il après que Castaner ait montré ses muscles ?) à la violence.
Il y aura nécessairement des comptes à rendre et les gouvernants - eux qui ont organisé la fracture sociale - devront désormais considérer le peuple autrement (« dialogue et réconciliation ») sous peine de voir les plaies ne pas se refermer et les braises se raviver.
Macron et son « nouveau Monde » a déçu bon nombre d’entre-nous. Difficilement "éjectable" autrement que par sa démission et tout aussi difficilement remplaçable tant ses adversaires politiques paraissent impuissants, il n’est pas interdit de montrer un geste véritablement fort autre que ces "pinailleries" fiscales et promesses (le cap serait changé ou modifié d'un « pas de côté ») de gouvernance autrement de dirigeants aux abois et qu'il ne faut surtout pas croire.
J’ai cependant la crainte que, le Président de la République refusant de s’exprimer avant ce 4ème acte du "refus de la misère", ne veuille tirer parti, quand il s’exprimera selon son bon vouloir, de la façon dont la situation aura évolué (samedi "noir" ou samedi d’espérance) en faisant payer au peuple sa "jacquerie" plus qu’en répondant à la demande de, très probablement toujours pour lui tant sa vanité est grande, « ceux qui ne sont rien ».
(mis à jour le 08-12-2018)
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le vendredi 07 décembre 2018 à 11h55.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires

Vous devez être connecté
Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.