Les marchés de Noël

Tour de France des plus beaux marchés de Noël La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

« Le cul dans les ronces »

18 août 2020 Par jeannot88 Réagir
(photo libre de droits)
Au Moulin des Voivres comme à La Flèche, j’ai connu quelques "confiturières" qui racontaient que pour tenter de cueillir les meilleures mûres, s’être parfois retrouvées, les quatre fers en l'air, « le cul dans les ronces ».
C’est ce titre de "Libération " qui, accrochant mon regard et me remémorant cette anecdote tout en imaginant ces dames empêtrées dans le roncier, qui m’a incité à poursuivre la lecture de l’article de Christian Lehmann, médecin et écrivain, qui en dit long sur notre situation.
https://www.liberation.fr/france/2020/08/17/le-cul-dans-les-ronces_1796988
Il est vrai qu’on nous aura tout fait mais Macron « serein et déterminé » prépare au cours de vacances « calmes et studieuses », après Beyrouth et son « devoir d’ingérence » diversement apprécié, la tuerie du Niger et l’enlisement probablement "à vie" dans les sables du Sahel (au moment où j'écris, on nous annonce un coup d'état au Mali), la dangereuse « marche turque » d’Erdogan et les tensions qu’elle suscite, l’appel à se mobiliser aux côtés de la Biélorussie, son analogie osée et quelque peu vaine entre l'esprit de la Libération à celui que les Français doivent adopter afin de battre le coronavirus lors de la cérémonie du 76ème anniversaire de la libération de Bormes-les-Mimosas, sa rencontre au Fort (normal, c’est la guerre) de Brégançon avec "Mutti ", la chancelière allemande, actuelle Présidente du Conseil de l’Union européenne, qui joue en quelque sorte sa sortie prochaine, réussie ou non, de l’échiquier politique.
Pendant ce temps-là, le Gouvernement "confiné" en France, s’agite à qui mieux mieux, qui - comme « l’homme tout terrain » qui le dirige n'ayant quasiment pas pris de vacances, aura néanmoins beaucoup (trop ?) voyagé - pour nous morigéner sur le port du masque ; qui pour être le premier flic de France afin d’oublier peut-être ses propres tourments tout en se victimisant ; qui pour nier « le fait du prince » et le « deux poids, deux mesures » mais qui peut croire une people menteuse qui avait annoncé à plusieurs reprises ne vouloir jamais revenir en politique : « J'ai pris cette décision bien avant 2012, j'en avais fixé l'échéance, et je respecte en général mes engagements. » ; qui pour se dépatouiller de ses "envolées" d’avocat avant d’être nommé Garde des Sceaux (gare au « bordel ») s’applique à faire la paix avec « cette institution de faux-culs » mais aussi – çà vient de sortir - avec les « ayatollahs de l'écologie » (Pompili doit en être toute retournée… ou pas car elle commence à avaler ses premières couleuvres avec le glyphosate) tout en nous tirant presque des larmes tant son amour fou pour "le Canada" parait tellement contrarié.
Bon, on apprend que la dérogation pour une jauge supérieure à 5 000 au Puy-du-Fou n‘est pas reconduite. Cela va éteindre la polémique. Par contre, on croit bien, en dépit des dénégations des un(e)s et des autres, encore mieux comprendre le rôle des préfets - petit doigt sur la couture du pantalon, mais on y était habitué – et surtout celui des maires qui, si la politique gouvernementale tourne au vinaigre, seront les premiers à être pointés du doigt.
Tant qu’à faire on pourrait aussi parler des personnalités à recaser, le plus rapidement possible, présidentielle oblige. Pour ne citer qu’elles, Buzin, ancienne ministre de la Santé à qui Macron compte offrir le siège de présidente d’Universcience en récompense de sa désertion en pleine crise (pourtant elle savait, a-t-elle prétendu) du virus et de son échec à la mairie de Paris ; Philippe, ex-Premier ministre qui veut faire fructifier sa popularité, devenu personnalité politique préférée des Français mais qui laisse pour l’heure planer le doute sur ses intentions, se serait vu (mais la ficelle est grosse, j’en conviens) proposer par Macron d’animer la majorité ; le maire de Pau et ancien Garde des Sceaux revenu en odeur de sainteté, François Bayrou serait nommé au poste de Haut-Commissaire au plan au mois de septembre mais, pas folle la guêpe, ce poste lui permettrait aussi de rester maire de Pau, le cumul des mandats dans ce cas n'étant pas interdit.
Puisque j’avais commencé avec un lien conduisant à un médecin, je terminerai par ce lien
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/exclusif-nous-n-%c3%a9tions-pas-pr%c3%aats-le-r%c3%a9cit-au-jour-le-jour-du-pr-pialoux-face-%c3%a0-la-crise-du-covid-19/ar-BB1858ZS?li=BBkGbOY&OCID=CALHeader
menant aussi à un médecin et à un extrait de son ouvrage qui, au cas où nous ne l’aurions pas compris, nous met aussi les points sur les i.
Comme on le constate, nous sommes dans une crise terrible dans tous les domaines avec des gouvernants en mode vacances malgré tout sans l’être tout à fait, attendant l’arme au pied la rentrée qu’ils nous prédisent difficile (pour cela, on n’a pas besoin d’eux), perdant toujours plus de temps et donc dépassés, incohérents (sauf dans la bêtise pour rester poli) comme ce n’est pas possible mais tous déjà tournés vers 2022.
Prenant bien soin de nous culpabiliser à outrance pour masquer leur impéritie et de nous stresser par une peur (virus et répression) qu’ils nous inoculent quotidiennement, on sait au moins avec eux et dès à présent qu’ils ne seront ni responsables ni coupables d‘une politique et d’une conduite des affaires tellement « foireuses » comme dirait Raoult, que çà ne pourrait être que de la faute des mauvais citoyens que nous sommes;

Images (2)

« Le cul dans les ronces »
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le mardi 18 août 2020 à 19h05.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires

Vous devez être connecté
Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.