Festival d'Angoulême

Découvrez le festival de la bande dessinée d'Angoulême La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

A propos de confusion

24 oct. 2018 Par jeannot88 3 réactions
Questions autour du 11 Novembre
► « Il semble d'ailleurs y avoir une confusion. Ils seraient 4 dans ce cas (les tombes des soldats de Les Voivres morts pour la France en 14-18 et enterrés ici-NDLR) selon Madame Georges mais deux seulement d'après le recensement fait par Noël Jean. D'une façon ou d'une autre, on le voit tout a été fait pour que les Morts pour la France ne soient pas enterrés dans leur village natal. »
Ce sera l'occasion de revérifier si oui ou non seuls les soldats Théodule Claudé et André Marchand sont enterrés ici. »
Pour rebondir sur http://lesvoivres88240.over-blog.com/-503 du site de Les Voivres, tenu de main de maitre par l'ami Bernard Munier, je veux souligner que personne n''étant parfait (« sauf le colonel » m'avait rétorqué avec un humour mi-figue, mi-raisin précisément un des colonels ayant commandé le Prytanée), il n'est pas forcément facile de rétablir avec certitude les événements passés.
> Je veux, par exemple, préciser que si je n'ai pas lu expressément que « D'une façon ou d'une autre, on le voit tout a été fait pour que les Morts pour la France ne soient pas enterrés dans leur village natal », la restitution des corps n'a pas été une mince affaire !
Parmi les nombreux écrits, je signalerai - mais il y en a bien d'autres - le lien :
http://www.memoiredepoilus.org/nos-recherches/documentation-transfert-des-corps/
S'agissant de Les Voivres, on peut supposer, "faute de mieux" si je peux dire, que 22 des morts - sur les 28 noms gravés sur le monument - n'auraient pas été restitués.
> Il est tout à fait possible, pour quiconque posséderait des renseignements nouveaux, de modifier les fiches des tués sur le site, pour ce qui nous préoccupe,
http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?idsource=35206
C'est d'ailleurs à partir de ce lien (entre autres) que j’ai réuni différentes données, le 11 décembre dernier, en un seul tableau partagé par Bernard :
http://data.over-blog-kiwi.com/1/05/45/92/20171204/ob_bb9525_morts-pour-la-france-14-18.doc
Sauf erreur de ma part et/ou plus amples renseignements, il n'y aurait donc bien que deux sépultures au cimetière de Les Voivres mais çà ne reste qu'une hypothèse plausible. Je ne demande qu'à en examiner d'autres...
> Il n’en reste pas moins vrai que de nombreuses questions (dont certaines ont déjà été soulevées dans des messages précédents) se posent :
- n'existe-t'il réellement que 6 sépultures (dont 2 aux Voivres) connues ?
- pourquoi le Livre d'Or du Ministère des Pensions ne recense que 24 noms sur les 28 ? On trouve quelques réponses (pas totalement satisfaisantes) sur le Net : « [...] Toutefois, les décalages entre les noms figurant sur les monuments aux morts et ceux des Livres d'or proviennent du fait que la liste du ministère est établie en 1929 alors que les monuments aux morts ont presque tous été érigés entre 1920 et 1925. En 1935, la présentation matérielle du futur Livre d'or est fixée : 120 volumes devaient être imprimés en plusieurs exemplaires, dont un serait déposé au Panthéon. Les contraintes budgétaires, puis le début de la Seconde Guerre mondiale, mirent fin au projet, en laissant subsister la documentation préparatoire.
Les Archives nationales conservent ainsi pour chaque commune française, la liste des soldats Morts pour la France, classée par ordre alphabétique des départements puis des localités. Ces listes nominatives communales permettent de connaître les nom et prénom de chaque personne, ainsi que la date et le lieu de son décès. Le lieu de sépulture, en revanche, n'est pas indiqué. En principe, les personnes mentionnées sont celles qui sont nées ou résidaient dans la commune au moment de la mobilisation, mais un flou a longtemps subsisté sur cette question ; c'est ce qui explique, pour une part, les divergences entre les listes communales de Morts pour la France et les noms portés sur les monuments aux morts.»
- comment expliquer (et corriger) les erreurs manifestes relevées entre "Monument aux morts 35206" et "Livre d'Or du ministère des pensions 54829" ?
https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/rechercheconsultation/consultation/ir/consultationIR.action?irId=FRAN_IR_051034&udId=cwcvpcgm1vc--u1aojcpj84ye&details=true&gotoArchivesNums=false&auSeinIR=true&fullText=les%20voivres&optionFullText=ET
> Comment aussi (par exemple) interpréter, suite à une de mes questions, cette réponse :
« Mairie Les Voivres <mairie.lesvoivres@orange.fr>
lun. 08/07/2013, 10:38 Vous
Bonjour,
Après des recherches dans les registres du cimetière et de l'état-civil, nous n'avons pas trouvé trace de soldat dénommé André MARCHAND.
Le registre du cimetière dit qu'une tombe a été réservée au nom de Théodule MARCHAND en 1920 pour Paul MARCHAND, né le 16 avril 1890 aux Voivres, mort pour la France, le 21 août 1914 à Abreschviller.
Nous n'avons plus le registre de 1890, il est aux archives départementales.
Cordialement
Le secrétariat et René MOREL »
quand une seule tombe (a priori celle d'André) a été identifiée par "la plaque de métal émaillé" posée sur elle.
► C'est particulièrement heureux que des enfants participent à ce type de cérémonie car, en effet, « Sans respect pour nos morts il ne peut y avoir de devoir de mémoire. » Si la transmission, persistante, honnête et transparente de ces tragiques événements pouvait contribuer à l'éradication de ces diverses et terribles "boucheries" survenues (en tout cas leurs scories pour celles passées), actuelles et sans doute à venir, il y aurait encore de quoi croire en l'Homme... au moins pour cet aspect là.
C'est aussi dans cet esprit que j'espère la présence d'enfants des écoles pour la réalisation de mon "Objectif 2020". On se souvient que ce qui devait être la "Der des Der" a enfanté, 20 ans plus tard, d'une autre guerre, la Seconde Guerre mondiale à l'origine, elle, de près de 60 millions de victimes. C'est dire le travail, sans doute un éternel recommencement et sans être dupe, qu'il reste à faire dans le domaine de l'éducation, de la transmission de la Mémoire et de la culture de la Paix. Gardons-nous aussi d'occulter les "Opérations de maintien de l'ordre", guerres et autres OPEX, au cours desquelles nombreux sont ceux qui ont versé leur sang au service de la France.
► Si on sait qu'à La Chapelle-aux-Bois et aux Voivres la commémoration du Centenaire sera célébrée modestement mais avec beaucoup d'émotion, on sait aussi qu’elle a été - au niveau "parisien" - la source d'un début de polémique entre les tenants d'un 11 Novembre "militaire" et les partisans « de rendre hommage aux combattants (...) qui étaient pour l'essentiel des civils que l'on avait armés ».
« Il s'agit d'aller à la rencontre de nos ancêtres les Poilus (à ne pas confondre avec nos ancêtres les Gaulois, vous saisissez ? - NDLR), de renouer avec des racines que nous risquons de perdre (...) et de saluer l'extraordinaire capacité du peuple français, qui ne se dément jamais, à reconstruire et à repartir après une guerre », a commenté l’Élysée (dont on dit le Chef fatigué) au Figaro. De là à penser « qu'une bonne guerre serait la bienvenue. » si jamais il fallait reconstruire un Pays que d’aucuns auront détruit, il n'y aurait peut-être qu'un pas que certains n'hésiteraient pas à franchir.
Attendons de voir si le grand raout du 11 Novembre prévu dans la capitale sera à la hauteur de ceux qui ont versé leur sang dans la terre de France ou si le faste offert et réservé à certaines personnalités plus que douteuses prédominera.
(modifié le 26-10-2018)
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le mercredi 24 octobre 2018 à 11h30.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires (3)

Vous devez être connecté
25 oct. 2018 17h07

Article très complet. 2 ou 4 peu importe après tout. Çà n’ôte rien à l'horreur de cette boucherie...

24 oct. 2018 18h51

OK, probablement pas avant vendredi pour cause de RDV médical.

24 oct. 2018 17h20

Nous attendrons que cet article soit terminé pour le partager.

Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.