Les marchés de Noël

Tour de France des plus beaux marchés de Noël La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

Quelle histoire !

28 juil. 2018 Par jeannot88 Réagir
J’ai bien compris et me le tiens (presque) pour dit qu’il n’est pas politiquement correct de parler de politique mais comme on me l’a souvent seriné au CIF (mon Club Informatique Fléchois) : « en informatique, tout est fichier », je pense, pour "faire court", « qu’en citoyenneté, tout est politique » ou du moins l’ensemble de notre vie est, quelque part - on peut effectivement le regretter… ou pas –, étroitement lié, subordonné à, dépendant (appelons cela comme on veut) de la politique.
C’est pourquoi depuis cette déplorable "benallaisation" de la vie française, que j’ai évidemment suivie et continue à suivre en passant par différents sentiments, je ne peux m’empêcher (mais il s’agit de mon blog) d’en parler.
Même si son comportement est évidemment sujet à caution, l’enquête judiciaire le dira … peut-être, ce n’est évidemment pas Monsieur Benalla que je veux mettre en cause mais cette obstination, dans un premier temps, à mettre sous le boisseau cette affaire datant du 1er mai dernier, espérant bien qu’elle reste au fond des oubliettes de l’Etat, puis la gestion calamiteuse de la crise qu'elle a déclenchée depuis sa révélation.
Pas d’affaire d’Etat peut-être mais alors pourquoi cet entêtement à d’abord la taire si longtemps pour arriver à cette avalanche (là, les premiers de cordées ont dangereusement dévissé) de "conneries" depuis ce fatidique 18 juillet ?
Affaire de l’Etat donc tout de même quand on voit Ministre de l’Intérieur, Préfet de Police et quelques autres personnalités, se refiler plus ou moins, "la patate chaude", voire pour certaines lorgner, non sans probablement quelques raisons, du côté de l’Elysée.
- Un Président étonnamment silencieux malgré sa propension à s’exprimer sur tout et partout depuis un certain temps, envoyant au "casse-pipe", dans un premier réflexe, son porte-parole, un journaliste à la réputation sulfureuse, recasé à l’Elysée à un poste laissé vacant depuis longtemps, mais qui a plus semé le trouble et "vitriolé" les réactions qu’apaisé les esprits.
- La désorganisation patente de LREM, députés et membres du Gouvernement, jusqu’au fameux pot de fin de session parlementaire où, à l'opposé de ce que l’on voudrait nous faire croire, la harangue du chef de clan Macron à ses troupes n’aurait pas fuité par hasard. Au contraire, habilement mais mensongèrement distillée, elle constituerait une nouvelle méthode de Com’ : s’adresser au peuple français par intermédiaire. Personne n’est dupe et là, il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles… pour rester poli.
- Un Macron qui a « remis les pendules à l’heure » , « combatif et positif », limpide, clair, transparent qui assume », en somme « le chef » pensent certains de ses "obligés". A cet égard, je pose la question : où est la bravoure dans ce « S'ils veulent un responsable, il est devant vous, qu'ils viennent me chercher », quand il se proclame effectivement responsable mais se sachant, de par la constitution, intouchable ? Au fond, qu"assume-t-il ? Là aussi, il faut cesser de prendre le peuple pour une masse d'idiots, forcément désintéressée de cette sombre affaire d'arrière-boutique.
- Et quelle est cette autre méthode de s’adresser éventuellement aux Français, indirectement aussi par intermédiaires, depuis l’Espagne ? Il n’a donc toujours pas parlé à son peuple qui est pourtant parfaitement en droit de lui demander des comptes , vu l’ampleur (encore sous-estimée) du désastre en terme d'image, de confiance, pour notre Pays. Un Monde nouveau, transparent ? Les têtes ont changé certes mais, grisées par le pouvoir, elles s'autorisent toutes les privautés à nos dépens sans tenir les promesses qu'elles ont fait miroiter.
- Ne parlons pas des auditions controversées et la partialité (incompétence) avérée de la Présidente de la Commission des lois transformée pour l’occasion en Commission d’enquête (au passage, à la façon dont elle amené sa mission, il y a de quoi se faire du souci pour les lois). Il y a vraiment quelques auditionnés et auditionneurs qui devraient songer à exercer leurs "talents" ailleurs que dans les allées du pouvoir.
- Changement radical aussi de comportement, aspect très bien soigné, étudié et visiblement conseillé, plutôt "bcbg" et gendre idéal, du mis en cause - tout le contraire de sa séquence vaguement "barbouzarde" faisant le coup de poing par devoir (?) - au cours de son passage pour le coup parfaitement cadré, excellemment préparé (préenregistré… et un peu coupé) au JT de TF1 après une interview dans "le Monde" et le JDD ce jour (excusez les médias !), autrement dit à l'exact opposé de son initiative pour le moins malheureuse du 1er mai.
Parions que cette affaire, car c'en est devenu une quoique prétende le premier intéressé, de « copinage malsain » (reste à savoir qui sont réellement les copains), qui n’en serait pas une puisque « tempête dans un verre d’eau » selon le tout puissant Macron ou « 15 tonnes de mousse avec 150 grammes de savon » selon Attal, le porte-parole de LREM, mais qui a pourtant visiblement "affolé" les auditionnés et toute « la Macronie » et qui nous a permis d’être au théâtre le matin, l’après-midi et le soir, se terminera par des rapports pour le moins succincts (surtout celui des députés), une décision de justice (qu’il faudra respecter…) on ne sait quand et plus probablement, comme elle le mérite peut-être, en jus de boudin.
En tout état de cause, je comprends et présume qu’il ne sera possible d’aller « chercher » Macron qu’en 2022 (on va cependant avoir, peut-être, un aperçu pour les Européennes) et, à cet égard, je voudrais rappeler la conception de la démocratie que se fait le Président du groupe, écrasant il faut bien le reconnaitre des députés de la majorité à l’Assemblée : « abstention, péché véniel, vote contre, péché mortel ». Les Français (hormis tous ceux, trop nombreux, qui ont commis le péché véniel de l’abstention) ont accepté de commettre un péché mortel en votant contre Le Pen en 2017, seraient-ils prêts à en commettre un autre en votant contre Macron dans maintenant quatre ans ?
(modifié le 29-07-2018)

Images (2)

Quelle histoire !
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le samedi 28 juillet 2018 à 18h49.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires

Vous devez être connecté
Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.