Les parcs d'attraction

Tour de France des plus grands parcs d'attraction La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

Réflexion sur une variation

27 janv. 2020 Par jeannot88 2 réactions
(photo : collection J N)
Amusante cette "Variation sur le chiffre sept avec Michel Fournier" parue dernièrement sur :
http://lesvoivres88240.over-blog.com/2020/01/variation-sur-le-chiffre-sept-avec-michel-fournier.html.
Je suis moi-même un septuagénaire… depuis 3 ans déjà et si je pratique assez volontiers l’autodérision, je n’ai pas forcément cette qualité d’humour que possède Monsieur le Maire. Comparé à lui, je ne suis qu’un « nain »… à choisir, à votre gré, parmi les sept.
Le chiffre 7 a tellement été "étudié" qu’il me semblerait plus juste, plutôt que d’en avoir un seul petit aperçu, de se tourner vers WikipédiA qui en donnera un beaucoup plus vaste tour d’horizon : 7 (nombre) — Wikipédia.
En picorant çà et là avec « gourmandise » dans l’article de "toute l'équipe du blog lesvoivres88240", je me dis qu’avec les Dogons que j’ai eu la chance de découvrir au printemps 1994, au cours d'une mission liée au jumelage Prytanée La Flèche/ Prytanée Kati (Mali), la relation homme-femme, s’affranchissant pourtant de la parité (4 féminité/3 masculinité), on avait là - peut-être - atteint la perfection humaine et qu’on aurait pu ainsi pallier (entre autres) tel plafond de verre ou tel mouvement #MeToo ou encore #BalanceTonPorc.
Au passage, au Pays Dogon, compte tenu de l’idée des « vertus cardinales au nombre de 4 : la justice, la prudence, la force et la tempérance » que se fait malheureusement, une bonne partie de nos "éminents" (?) Gouvernants, ces derniers deviendraient vite « hossobé » c’est-à-dire « tous ceux qui ont trahi leur clan d'appartenance. » "No comment" sur leurs vertus théologales.
Pour certains d’ailleurs, on peut se demander si, avec le pouvoir, comme tel tweetos septuagénaire "illuminé" (zut, il a précisément mon âge) ou tel méprisant dieu quadragénaire, si vous voyez qui je veux dire, ils n'auraient pas atteint l'âge de déraison.
S’agissant de la gourmandise, à ne pas confondre avec la goinfrerie ou la gloutonnerie, elle ne serait plus véritablement un péché capital depuis 2003. De toute façon, au contraire des couvents et des monastères, dans lesquels nonnes et moines auraient été spécialement enclins aux tentations, notamment celle de la gourmandise, il ne me semble pas du tout que nous - pauvres pécheurs – aurions dû partager leur image : « Ayant renoncé aux plaisirs de la chair notamment, il se murmure qu'il leur était d'autant plus difficile de ne pas succomber aux plaisirs de la bonne chère ! »
Plaisirs de la chair et plaisirs de la bonne chère ne me paraissent absolument pas incompatibles. Au contraire !
Pas si nulle que cela l’association du 7 et du 0, puisque Evelyne, l'institutrice préférée de nos blogs respectifs, assume dans son école Chantereine, à Villersexel (70), le rôle essentiel de former la relève et pourquoi pas quelques futures élites de la classe dirigeante qui, elles, espérons-le vivement, n’"emberlificoteront" pas leurs « chers concitoyens ». Pour le coup et en raison de ce qui se passe depuis plus de deux ans, je veux bien reconnaitre à mon encontre un des sept péchés capitaux : celui de la colère.
Au risque de – momentanément - plomber un peu l’ambiance, je voudrais aussi "ramener mon grain de SEPT" en diversifiant sur cette variation puisque 7 c’est aussi le nombre de mes camarades "Casques Blancs" tués au Liban dans les années 1980 « pour une parcelle de paix » et également le nombre de ceux, du 11ème R.A..C.L.H., morts héroïquement sur notre terre vosgienne, à qui nous rendrons hommage le dimanche 21 juin prochain … « Étonnant, non ? » aurait dit le regretté Pierre Desproges.
Pour terminer sur un aspect un peu plus festif de ce post, je vous invite, en cas d’humeur quelque peu chagrine, à (re)visiter cette trilogie de Robert Lamoureux (qui porte bien son nom) que constitue la 7ème Compagnie. Avec "Mais où est donc passée la 7ème Compagnie ?", "On a retrouvé la 7ème Compagnie" et "La 7ème Compagnie au clair de lune" (malgré ses imperfections), les bienfaits du rire ont encore de beaux jours... y compris sur « l'hormone de croissance ».
Vous pourrez ainsi proclamer avec Michel Fournier : « Que la vie est belle même à 70 ans.» et : « Je vous aime. »
(mis à jour le 28-01-2020)
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le lundi 27 janvier 2020 à 14h47.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires (2)

Vous devez être connecté
07 févr. 2020 13h48

C'est, effectivement, un camarade - que je n’ai pas connu puisque le DETOBS (1984-1986) a relevé la FMSB (sept. 82-mars 84) - au sens de compagnon de la « communauté militaire ».
J’ai parlé de lui dans les commentaires de mon article http://www.loomji.fr/les-voivres-88520/vie-locale/35eme-anniversaire-detobs-29828.htm?cp=1 et je vais probablement lui consacrer un nouveau petit sujet tant vous semblez bien vous souvenir de lui.

05 févr. 2020 22h10
Evelyne, de Esprels (70)

J'avais effectivement parlé en ce jour d'anniversaire de et donc à notre cher maire de l'association 7 et 0
Pensées encore une fois ce soir en continuant la lecture de votre article pour Patrick Tari, jeune parachutiste, camarade de Gruey lès Surance, mort dans l'attentat du Drakkar le 23 octobre 1983.

Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.