La France des carnavals

Découvrez tous les plus beaux carnavals de France La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

Une rentrée "affairée"... pour ne pas dire affairiste

11 sept. 2018 Par jeannot88 Réagir
(photo "VosgesMatin"... comme on peut le voir)
« Ouf ! Vous êtes arrivé » disait Michel Fournier le 18 avril dernier dans son discours de bienvenue à Les Voivres au Président de la République :
https://youtu.be/hKPvcYfJE9g
Certes, c’est toujours un grand privilège de recevoir la visite d’un Président de la République - qui l’eût cru au Moulin des Voivres – et ce n’est pas si fréquent. Pas sûr d’ailleurs qu’un seul y soit venu, du moins au village, avant ce 18 avril 2018 mais tous les Présidents de la Vème République.sont cependant venus dans les Vosges.
Que l’on ait voté pour Macron ou non (plutôt non à Les Voivres), il n’empêche que son élection avait tout de même, qu'on le reconnaisse ou non, soulevé quelque espoir (étonnamment sorti de nulle part, jeunesse prometteuse, "bcbg" il faut bien l'admettre malgré un sourire excessivement carnassier, transparence soi-disant assurée, en marche vers un nouveau Monde, "réhabilitation" de la fonction présidentielle, etc.)
La première année du quinquennat, menée tambour battant, offrait, malgré des écarts de langage regrettables et la constatation navrante qu’il prenait beaucoup trop le melon, mais en dépit des difficultés, quelques perspectives, enrichies par une certaine baraka et le besoin ressenti de lui laisser sa chance, en tout cas au moins un peu de "temps au temps".
Las ! On sait ce qu’il advint. Une "déification" inappropriée de son improbable réussite, une tentative – apparente - de museler les médias mais un brin people tout de même, un chamboule-tout ministériel, un comportement misérable face à un grand chef militaire, une marginalisation des corps intermédiaires, une perfidie intentionnelle (plutôt) ou non des mots – y compris ou de préférence depuis l’étranger -, une culpabilisation éhontée des citoyens, une communication étonnamment défaillante, un "amour" excessif des riches, un dédain assez évident (malgré son passage aux Voivres) de la ruralité, une spoliation et une haine incompréhensible des retraités, une valse-hésitation à l’égard des migrants, divers mensonges et initiatives périlleuses et des "affaires" en veux-tu, en voilà…
https://photo.capital.fr/demission-de-laura-flessel-decouvrez-les-8-autres-ministres-d-emmanuel-macron-en-bisbille-avec-la-justice-31466#favoritisme-emplois-fictifs-demeles-avec-le-fisc-des-affaires-en-cascade-pour-des-membres-du-gouvernement-543466
Ajoutons à cela et incontestablement le plus grave, un manque patent de résultats (chômage, pouvoir d’achat, croissance, inflation) et certains, dans 4 ans, pourraient bien s’écrier : « Ouf ! Vous voilà parti ».
Après les larmes de l’indispensable Hulot (il faudrait demander à un certain Claude Allègre ce qu’il en pense), la déclaration de Maracineanu, la nouvelle ministre des Sports devant se reconvertir sans doute nageuse en "eau vive" (trouble ?) : « C'est une annonce très brutale et ce ne sont pas les bons mots qui ont été employés » a-t'elle pourtant osé, la bataille - grand guignolesque - pour la présidence de l’Assemblée nationale, de Rugy (champion du retournement de veste) / Ferrand (opportunément exfiltré l’an dernier de son portefeuille ministériel), nous voici bientôt repartis dans le feuilleton Benalla, "l'homme du Président", s’affichant maintenant moins enclin à se présenter devant la Commission d’enquête sénatoriale qu’il prétendait l’être il y a quelque temps.
Rassurons-nous (?), pas de « copinage malsain » mais la promotion Senghor vient à la rescousse (Direction Générale des Services) et tout va être parfaitement réorganisé à l’Elysée. Au palais oui et à son profit mais à force de fracturer la France et d'opposer ainsi les Français, notre un peu moins jupitérien "guide suprême" de l'Etat va finir par créer le contraire de ce qu'il prétend être - l'opposant en chef au "populisme" - et l'ombre brune des années que l'on croyait ne plus devoir connaître, pourrait bien s'amplifier depuis des foyers tels Chemnitz et Köthen où l'immigration est sans cesse dépeinte comme étant « la mère de tous les problèmes ».
Après toutes ces mises en bouche, les plats de résistance risquent d’être durs à avaler et pendant ce temps-là, la France souffre... bien moins que la Syrie aujourd'hui me ferez-vous (peut-être ?) remarquer ou pas tant que les Etats-Unis un certain 11 septembre 2001 !
(complété le 12-09-2018)

Images (2)

Une rentrée "affairée"... pour ne pas dire affairiste
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le mardi 11 septembre 2018 à 10h11.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires

Vous devez être connecté
Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.