Les parcs d'attraction

Tour de France des plus grands parcs d'attraction La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

Du zèle à l'incompétence

22 août 2020 Par jeannot88 1 réaction
Je n’aurais pas relevé l’incident si ce préfet zélé, à la connerie bien plus ostentatoire que le port de vêtements aux couleurs du Paris Saint-Germain, n’avait pas porté le patronyme d’un colonel du même nom qui, il y a une quarantaine d’années et dans une affaire familiale avait exercé à mon égard un chantage honteux à la mutation auquel je n’avais évidemment pas cédé.
Certes, au premier abord, on peut peut-être regretter que le foot soit quasiment le seul en capacité de faire réagir aussi rapidement et renoncer à « une mesure qu’on prend pour éviter des incidents » selon ce préfet en question, « capable de tout et son contraire », si prompt à sortir ce qu’il pensait être un énorme "parapluie" et, en même temps, « croyait faire plaisir au 1er supporter de l'OM : Macron ».
Sauf que, à l’aune d’une telle décision d'interdiction d'« arborer les couleurs du PSG » et si l’on réfléchît bien, on s’aperçoit immédiatement qu’avec une pédagogie limitée à « Il faut bien être conscient que la loi fait du non-respect de cette obligation un délit qui est puni d'une peine de 30 000 d'amende et de six mois d'emprisonnement », le bras armé de l’Etat peut devenir dangereux et extrêmement liberticide.
Avec l’indignation d’Anne Hidalgo, on pouvait aussi entendre s’insurger quelques députés : « C’est donner raison aux agresseurs », « un non-sens », « logique de soumission », etc. D’autres commentaires partagés allaient aussi bon train : « Le principe donc : les victimes restez chez vous pour que les agresseurs ne se sentent pas "provoqués" ! » mais aussi : « Atterrant, seul le foot et ses bas de plafond de supporters font réagir. Ce pays est devenu fou, l’économie est ko, les petites entreprises vont exploser et le foot, abrutissement des masses, est dans tous les médias. »
Ainsi désavoué, celui qui, avec sa mesurette : « Remettons les choses à leur juste dimension. C'est juste une petite mesure de prévention qui vise à prévenir des incidents qui peuvent être très graves. Remettons l'église au milieu du village à propos de cette décision. », ne sera sans doute que tancé vertement (à moins que le droit à l’erreur n’existe pas chez les préfets) mais a « courbé l’échine » a priori sans murmure et montré de ce fait une grande faiblesse autant dans le mûrissement de son arrêté mal calibré que dans son abrogation en rase campagne.
Ce serait donc Darmanin qui aurait "convaincu" (selon des arguments qu'il serait intéressant de connaitre) le préfet à faire machine arrière toute et à abroger cet arrêté « à la mesure pas la plus appropriée » qui aura tant fait polémique - mais le temps d'un feu de paille seulement - dans la sphère politique et médiatique.
C’est, comme s’autosatisfont les présentateurs de JT, une bonne transition. En effet, si je ne tiens pas ce ministre en très haute estime (d’ailleurs il s’en moque comme de son premier parti politique), je ne peux que l’approuver quand il « dénonce la "barbarie" après la tonte d'une ado musulmane qui avait fréquenté un chrétien »
https://www.lepoint.fr/societe/besancon-une-adolescente-musulmane-tondue-et-frappee-pour-avoir-frequente-un-chretien-21-08-2020-2388526_23.php
ce qui montre bien la difficile intégration de certains migrants arc-boutés sur un moyenâgeux communautarisme sectaire et dangereux, voire mortel et, dans un autre tweet : « Les inscriptions négationnistes à Ouradour-sur-Glane sont un crachat sur la mémoire de nos martyrs. Les services du ministère de l’Intérieur sont à la disposition du maire de la commune pour faire arrêter l’auteur de cette salissure abjecte. »
Ces deux évènements ont au moins autant d’importance que l’inconsistance d’un préfet un peu "fayot" qui donne matière à s’interroger, car cela relève à peu près de la même démarche, sur la façon dont nous sommes gouvernés. Beaucoup d’effets d’annonce, de promesses à l'aboutissement aussi lointain qu'incertain, des résultats qui tardent, une gouvernance à la godille aux effets aléatoires, une politique d’un pas en avant et de deux en arrière, propres à irriter une bonne partie des citoyens tout en ayant menti à tous à propos de ce fameux MASQUE inutile... devenu au fil des errements du Gouvernement, bel et bien obligatoire.
Pour en revenir au droit à l’erreur, il parait qu’on ne peut en bénéficier qu’une seule fois. Dans ce cas, les hauts dirigeants d’avant mais aussi et surtout ceux qui, en les citant, tentent de faire oublier qu’ils sont eux-mêmes aux manettes depuis plus de 3 ans, ont largement tiré leur seule et unique cartouche.
Plutôt que de tirer des plans sur la comète pour 2022, ils feraient mieux de méditer sur leur incurie et commencer à commander leurs cartons.
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le samedi 22 août 2020 à 15h21.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires (1)

Vous devez être connecté
23 août 2020 08h50

Il semblerait que les cons aient tous les droits.

Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.