Les marchés de Noël

Tour de France des plus beaux marchés de Noël La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

De l'esprit tout court aux tristes réalités

02 août 2018 Par jeannot88 Réagir
En lisant « libre administration des communes » dans la "LETTRE OUVERTE à Mesdames et Messieurs les député(e)s" du 31 juillet 2018 des Maires Ruraux Amrf, illustrée d’une devise désormais remise au jour et développée dans le blog qui nous est cher Les Voivres 88240 - preuve au passage que la politique est bien présente partout -, je me dis qu’après avoir été échaudés par la Loi NOTRE et l’avoir, ô combien, combattue avec l’insuccès que l’on sait… , les maires en question ont toutes les (mal)chances de ne pas être entendus.
En effet, à mon sens, une « libre administration des communes », c’est précisément ce que cet Etat jacobin (à géométrie variable cependant) tend précisément à leur refuser. D’aucuns s’en offusquent à juste titre, mettant en avant la suppression (il faudra voir…) de la taxe d’habitation dont on ne saisit pas bien - pour le moment en tout cas et sauf à imaginer un impôt nouveau – par quoi elle pourrait bien être remplacée.
Priver les maires de recettes sans leur indiquer comment cela sera « compensé à l’euro près » (et encore, çà ne dure pas) n’est pas les inciter à l’optimisme, ni d’ailleurs celui de leurs "chers administrés" qui auraient tort, je pense, de se réjouir trop vite de la suppression (largement échelonnée) de cette taxe, injuste probablement mais génératrice, en partie, du nerf de la guerre.
Cette déclaration gravée dans le bois "A jamais libre et non incorporable" risque de sonner un peu creux au fronton de la ou les mairies qui l’auraient adoptée. Elle se rattache pourtant bien plus à l’Histoire de la Lorraine https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01319414/document, par exemple) qu’à de triviales traditions de "quillards" dont on peut comprendre par ailleurs les joies de la libération… de leurs obligations ; traditions qui avaient fait l’objet, le 23 juin dernier d’un commentaire de ma part, que je ne peux évidemment plus ressortir (je bats ma coulpe de ne pas l’avoir pas, comme tous les autres, enregistré) en raison d'une fermeture des commentaires. que « j'aurais tort de considérer comme une censure ».
En précisant que pour moi, il ne s'agit pas d'attaque ad hominem mais contre sa politique des riches, son comportement étonnamment versatile et son côté donneur de leçon, il est loisible de m'écrire : « C'est vrai que vous avez mis de très nombreux commentaires anti Macron », je me contenterai de répondre (comme lui finalement) : j’assume et qu'il vienne me chercher. Mince alors ! je verse dans le pathétique... un peu plus, je me poserais la question : et si Macron avait raison ?
Je renvoie au désormais blog apolitique (?) et "apublicité" (?) de Les Voivres 88240 notamment (mais aussi à plein d'autres) à l’article - dont il faudrait m’expliquer que ce n’est pas politique - : « Comment Macron veut menotter les maires » du 17 Juillet 2018, veille du coup de tonnerre de la non-affaire Bellala (il n’y aura pas de rapport parlementaire de l’Assemblée nationale, il y en a un tout de même un qui doit être satisfait, non ?) qui a acté, juste avant que n’en paraisse la raison, la mort de nos commentaires.
« A jamais libre » pas sûr, « non incorporable » dans le sens "taillable et corvéable à merci", sans doute.

Images (2)

De l'esprit tout court aux tristes réalités
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le jeudi 02 août 2018 à 15h56.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires

Vous devez être connecté
Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.