La France des carnavals

Découvrez tous les plus beaux carnavals de France La suite

88240
Les Voivres
Actualité / Message

Souvenirs qui passent

06 avril 2021 Par jeannot88 4 réactions
Les fidèle lecteurs du bloglesvoivres88240, voire du mien, se souviennent peut-être (et même sûrement tant elles ont suscité d'enthousiasme) de ce qui était devenu une sorte de chasse au trésor, je veux parler des recherches menées et pas forcément complétement abouties (on m'a rapporté qu’une Voivraise aurait la collection complète), concernant "Le Journal de la Chanson des Cerises" », partie d’une liste des pionniers découverte par hasard sur le Net un matin du 7 janvier 2015 :
Ecole de Voivres par Bains-les-Bains - 88
Journal : La chanson des cerises
Gérant : A.Felberg
J’en avais d’ailleurs reparlé le 26 mars dernier à propos du retour de la famille Marmiesse dans le Lot. J'en profite donc pour la saluer à nouveau en espérant que la "réimplantation" se passe bien.
Voilà qu’à peu près au même moment, mon blog a commencé à s’agiter par une inscription :
« Rémy Chassard, fils de Jean-Louis et Alda CHASSARD. Elevé au Moulin des Voivres par Jean et Marie CHASSARD » sur Les Voivres à laquelle j'avais répondu :
« Grand camarade (mais sans nouvelles depuis bien longtemps) de Michel un moment mon "coiffeur attitré", j'ai très bien connu - et apprécié leur gentillesse - Marie et Jean et me suis retrouvé souvent dans leur maison du haut de la côte du Moulin des Voivres.
J'avais eu la joie de revoir Pierre au cours de "retrouvailles" que j’avais organisées en octobre 2007.
En fait, des quatre garçons, c'est François le plus âgé et Jean-Louis, le plus jeune justement, que je connaissais le moins. »
et une demande de contact :
« Bonjour,
Je m'appelle Rémy Chassard.
J'ai vécu chez mes grands-parents au Moulin des Voivres de 1975 à 1980 avant de suivre mes parents dans l'Hérault.
Je cherche à entrer en contact avec M Jean Noël, je crois avoir connu ses parents Raymond et Camille ? Ma mémoire me fait peut-être défaut. […]. »
Il s’agissait donc de Rémy Chassard, en quête (comme moi mais s’y prenant beaucoup plus tôt) de ses racines. Contact téléphonique pris, nous avons refait le petit monde du Moulin des Voivres et du village proprement dit. Puis il m’a proposé gentiment de m’envoyer, après les avoir scannées, les Cartes d’Identité datées de 1940 de Marthe et Irène Barbier, retrouvées dans des papiers familiaux.
A partir de là, inutile de préciser la montée à ébullition de mon cerveau soudain rajeuni : le Moulin des Voivres et sa côte "bien prononcée" que j’ai arpentée quotidiennement de 1952 à 1958 pour aller à l’école ; au sommet la maison Barbier avec René, Marthe et Irène ; en face la maison Chassard avec Jean, Marie et leurs quatre garçons François, Pierre, Michel et Jean-Louis. Bref, une multitude de souvenirs plus ou moins flous qui remontent à la surface dans une vague d’émotion assez indescriptible, à tel point que d'un passé supposé à jamais enfermé respectueusement dans nos cœurs, ils ne demandaient qu'à venir, pour notre plus grand bonheur (voilé, il est vrai, des aléas de la vie), habiter nos esprits à leur moindre évocation.
De quoi me faire retourner au "Journal de la Chanson des cerises", de ressortir et de joindre aux Cartes d’Identité, arrivées dimanche par mail dans lequel Rémy n’oublie pas de préciser : « Je suis preneur de toutes les informations qu'on pourra me fournir concernant la famille BARBIER, René, Marthe et Irène. Ce sont des personnes qui ont beaucoup compté pour mon père. », quatre textes d’Irène écrits du haut de ses 10-11ans dont un qui nous renvoie à la Guerre de 1870.
► Vous noterez que Rémy, tout comme Bernard et moi même, sommes « preneurs » de toutes informations (depuis longtemps pour les deux derniers cités) et vous connaissez la suite : archives, documents, photos, témoignages - de préférence écrits car ils restent alors que les paroles s'envolent, j'en ai eu la triste démonstration avec ma marraine Josette - concernant la famille Barbier évidemment et en particulier mais aussi l'Histoire de Les Voivres en général.
Si nous avons eu quelques succès dans ce domaine, je reste persuadé qu'il pourrait y avoir d'autres découvertes à faire... à condition que Voivraises et Voivrais s'y attèlent.
Et puisque Irène a parlé d'une « Histoire de veillée », relative à la Guerre de 1870, rapportée par son grand-père, je terminerai en citant Bismarck : « Celui qui ne sait pas d'où il vient ne peut savoir où il va. »
(modifié le 16-04-2021)
jeannot88

L'auteur jeannot88 est l'auteur de ce message sur Les Voivres (Vosges) publié le mardi 06 avril 2021 à 08h36.

Voir ses publications Signaler

Les commentaires (4)

Vous devez être connecté
24 avril 2021 13h45
Rémy34, de Les Voivres (88)

Un petit souvenir à partager...
Je me souviens d'un jour où ma grand-mère et moi descendions chez Ginette et George FRANCOIS pour aller chercher des oeufs. Je précédais ma mamie sur mon petit vélo bleu dans la fameuse côte du Moulin des Voivres quand tout à coup j'ai perdu le contrôle de ma "monture".
Affolée de me voir ensanglanté, ma grand - mère m'embarque sur sa mobylette et m'emmène chez sa soeur, Paulette VILMONT qui possédait alors une petite voiture sans permis afin qu'elle nous emmène chez le Dr LEROY à Bains-les-Bains. Là, j'eu droit à trois agrafes au genou.
Très mécontent de ma mésaventure, je ne tardais pas à en faire part au maire du village, M Louis HONORE, le tenant responsable du mauvais entretien des routes... Celui-ci, très compréhensif me dit qu'il en ferait part à ses administrés...
En fait, comme je suis gaucher, j'ai freiné du frein avant, et suis passé par dessus le guidon.
Comme il y a prescription maintenant, c'était il y a environ 40 ans, je me devais de rétablir la vérité.

21 avril 2021 15h40
Evelyne, de Esprels (70)

Très intéressant

17 avril 2021 09h00

Si j'ajoute notre conversion tph. d'hier soir, je suis en effet impressionné par la somme de souvenirs accumulés par un adulte maintenant qui a quitté Les Voivres à l'âge de 5 ans.
Cet article ne demande qu'à être amélioré et les recherches continuent !

Charger la suite
Application Facebook

Grâce à l'application Facebook de Loomji, partagez les plus belles photos de votre commune avec vos amis sur Facebook. Voir l'application

Avec Loomji.fr, suivez le quotidien de votre commune

X Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et optimiser l'affichage du site sur votre terminal.